D’un regard dubitatif je lorgne la pile
Puis le contenant ouvert sur mon lit !
Jamais un tel volume
N’entrera dans une si petite capacité !
Une moue, un sourire déçu
Se peint sur mon visage.
Je veux bien faire un geste ;
Une culotte et une paire de chaussettes…
Mais je serais intransigeante sur le reste.
Je pose, je tasse,
Je remplis les espaces,
Rien n’y fait.
De toutes mes forces
Je rabats le couvercle.
La valise me fait un sourire béat
Haut de 5 centimètres.
Je dérange
Je déplace
Je tire les sangles
Je presse…
J’ai peut être gagné 20 millimètres
Mais toujours ce sourire goguenard.
Je ne peux me résoudre à choisir
Pour séduire tout à une importance
Dans un Club pour les vacances.
Je fini par lui clouer le bec.
Geste pressé pour la saisir
La poignée se détache
Dans ma main fait tache.
La valise git sur mon lit
Même fermée je l’entends se moquer.
Jamais je n’arriverai à temps pour partir !
Foutu valise….